RSS Feed

Crickeat : des insectes dans votre assiette

Anthony Barea 15 octobre 2013 0
Crickeat : des insectes dans votre assiette

Viandes tuberculeuses, viande de cheval… et dans 50 ans, ce sera quoi ? Bastien Mengardon et Marc Noblins ont leur petite idée sur la question. Depuis un peu plus d’un an, ces deux Montpelliérains ont lancé Crickeat. Plus qu’une marque ou un label, Crickeat incarne un projet fou destiné à introduire progressivement les insectes dans nos assiettes et surtout dans nos mentalités. 

L’idée centrale est de nourrir la planète sans la détruire : un cycle de production très court, une surface pour l’élevage minimisée, des émissions de gaz à effet de serre réduites, etc. Et si ces arguments ne vous ont pas séduits et que la protection de l’environnement, au fond, ça vous dépasse un peu, Crickeat peut aussi vous persuader de manger ses insectes grâce à une gamme de parfums absolument invraisemblable (des grillons goût curry ou encore au paprika) et à des prix abordables (7,90€ pour 60 grillons).

L’entreprise a également développé, avec la Thaïlande, des liens commerciaux privilégiés. Tous les insectes susceptibles de se retrouver dans nos estomacs de carnivores curieux sont produits dans de petites fermes thaïlandaises où l’entomophagie (un mot compliqué pour un régime alimentaire simple : manger des insectes) ne se limite pas à une épreuve d’immunité dans un jeu télévisé. Crickeat travaille également en collaboration avec l’université Khon Kaen, spécialisée dans l’entomologie. Les produits sont ensuite testés et analysés dans le laboratoire montpelliérain AQMC. Finalement, il y a plus de chances de s’empoisonner avec un thon norvégien cannibale qu’avec ces insectes-là.

L’ambition des deux jeunes entrepreneurs n’est « pas de remplacer notre bon vieux steak tartare par une assiette de grillons », mais plutôt de faire des insectes comestibles un excellent complément alimentaire. Effet de mode ou engouement véritable, ce projet n’effraie pas les restaurateurs locaux puisqu’on peut trouver les insectes Crickeat au Bouzou à Pompignane, au China Vena du côté de l’Arena ou encore au Bistrot Saint-Roch. Mais le plus beau coup de Crickeat est certainement la confiance que lui a accordée l’une des plus grandes épiceries fines de la région, il s’agit bien évidemment de Pinto. L’épicerie de la rue de l’Argenterie produit les épices pour Crickeat mais a également fait le choix de proposer ces insectes sur ses étals. Le vœu des deux montpelliérains de « rentrer dans le marché par le haut » est donc en passe de se réaliser.

Mais, si les insectes comestibles sont reconnus par toutes les instances européennes et internationales comme une solution sérieuse à la malnutrition, on ne peut que déplorer le piétinement législatif de nos institutions sur le sujet. Heureusement, le mouvement entomophage s’organise. Il existe depuis déjà trois ans une Fédération Française de Producteurs Importateurs et Distributeurs d’Insectes (FFPIDI) qui œuvre pour faire évoluer la loi et encadrer un commerce devenu lucratif.

Pour aller plus loin :

Site internet Crickeat : http://www.crickeat.com

Site internet FFPIDI : http://www.ffpidi.org

Ce qu’en pense la FAO : http://www.fao.org/docrep/018/i3264f/i3264f00.pdf